Valerie Bègue

La St-Pierroise aux yeux de chat, élue Miss Réunion 2007 puis Miss France 2008, est plus pétillante que jamais. Lucide, enjouée et 100 % nature, Valérie Bègue nous a accordé une interview express savoureuse.

La miss est devenue femme

La Réunion, amour toujours ?
A vie ! Les réunionnais m’ont un jour fait confiance pour les représenter, je ne l’oublierai jamais. J’ai beaucoup de plaisir à parler de mon île, de sa culture, de sa richesse. Par les temps qui courent, la Réunion est de plus en plus un modèle de vivre ensemble. Je suis ambassadrice de cœur, et avec cœur !

Une destination : Je suis folle amoureuse de Bali ! La population est fabuleuse, la cuisine divine, les paysages, la culture... je m’y sens aussi bien qu’à la Réunion, bien que tout soit très différent. Bali dégage une énergie incroyablement positive. Mais en ce moment, j’ai des envies d’Amérique Centrale et surtout de Costa Rica : je vous raconterai !
Un projet : Retourner à l’école ! Je vais me tourner sûrement vers une école
de journalisme. J’ai arrêté les études très tôt, dès mon élection, et j’ai le sentiment d’être passée à côté de quelque chose. J’ai besoin de me remettre à apprendre. La notoriété du titre est une chose, j’ai fait énormément grâce à cela, mais aujourd’hui il est temps de me forger une autre expérience, de trouver ma légitimité ailleurs... Alors peut-être à bientôt dans les colonnes de la presse écrite !
Une appli : Je suis la femme la moins connectée du monde, je n’ai aucun compte sur rien... Mais avec ma lle, on s’amuse à customiser les photos sur SnapChat, juste pour nous. Elle a 3 ans et demi mais là-dessus, c’est moi la plus gamine des deux !
Une épice : Le curcuma, qu’on appelle safran à la Réunion. Il est assez rare d’en trouver dans les saveurs en métropole, alors ça me rappelle immédiatement mon île.
Une personnalité réunionnaise : Il y a en a tant ! Je dirais Jackson Richardson. C’est avec sa génération que la France a débuté sa moisson de titres en handball. Son talent a offert un rayonnement international pour la Réunion, via les belles valeurs que sont celles du sport.


Les incontournables de Valérie
Je ne peux me passer du pique-nique dominical à Grand-Anse, en famille. Une tradition ancrée en moi et qui me réjouit à chaque fois. Mais quand je vais au restaurant, j’emmène souvent mes amis à la Marmite, le long de la plage de l’Ermitage. J’adore leurs « carris feu de bois ». C’est simple, chaleureux, bon...c’est créole.