Prenez soin de vos pieds...

A la Réunion, les occasions de marcher sont multiples. Même si vous ne participez pas au Grand Raid, il est important de prendre soin de vos pieds. Afin qu’ils résistent aux chocs et aux frottements que vous leur imposerez, ces quelques conseils vous seront utiles. Et si vous vous êtes engagés pour une grande épreuve sportive, prenez la précaution de consulter votre podologue.

Avant une randonnée, avant un trail, avant un raid...

La base de l’équilibre du corps.

A la fin de notre vie, nous aurons parcouru, pas après pas, deux fois et demi le tour de la planète. Cette vérité concerne les sédentaires mais elle est encore plus importante chez les athlètes. La pratique du sport sollicite de manière intensive le corps, ses articulations, ses muscles, ses tendons. Chaque impact au sol génère une onde de choc qui se propage à 200km/heure dans le squelette et les tendons. Le choc ressenti varie selon le poids du corps , la nature du sol , la vitesse de course. Ces contraintes ne concernent pas seulement les athlétes puisqu’un promeneur de 60kg marchant sur route un seul kilomètre subit une pression de 60 kg dans chaque pied, soit 80 tonnes de pression au km. Course, basket-ball, football, rugby.. la pratique de ces sports met l’appareil locomoteur à rude épreuve, pouvant entrainer des douleurs aigües ou récidivantes, des tendinopathies, des blessures périodiques.

Si c’est naturellement le cas pour un sportif amateur licencié et compétiteur, c’est aussi le cas pour le jogger du dimanche ou celui qui cherce à entretenir sa condition physique en faisant "un peu de sport.
Certes, toutes ces affections ne proviennent pas forcément des pieds lors d’un appui anormal. Mais le pied est la base de l’équilibre du corps et une désaxation, même minime, sans incidence chez un non-sportif, entrainera souvent chez le sportif des problèmes douloureux au niveau du pied, des genoux, du bassin, de la colonne vertébrale. Ces mauvais appuis peuvent provenir des pieds eux mêmes (pieds plats, creux ou déviés) mais aussi des chaussures qui peuvent être inadaptées et/ou mal conçues. Dans tout les cas, la douleur est une véritable sonnette d’alarme de l’organisme. Il faut l’entendre et l’écouter. C’est ici qu’intervient le podologue, un précieux allié des sportifs pour prévenir et soulager les douleurs.

PRÉPARATION DES ONGLES
Les microtraumatismes répétés et une mauvaise coupe peuvent entraîner hématomes et ongles incarnés. C’est pourquoi les ongles doivent être coupés en suivant la forme des orteils. Ne coupez pas les coins, n’ arrachez pas
les ongles et veillez à ce qu’il n’y ait
aucun angle saillant. En cas de blessure, désinfectez avec un produit antiseptique et consultez votre podologue.
Chaque sport doit être pratiqué avec des chaussures adaptées. La chaussure de sport est un outil technique, élaboré en fonction d’un cahier des charges précis
et chaque sport a ses spéci cités. Pas de chaussures neuves le jour de l’épreuve
ni avant une sortie longue. Prenez une demi, voire une pointure en plus. Utilisez des chaussettes adaptées à la discipline, avec coutures camou ées et matériaux adaptés aux températures extérieures ( bres qui gardent au frais, au sec ou
au chaud). Prévoyez plusieurs paires de chaussettes les jours de compétition.

➤ Les conseils de l’Union Française de la Santé du Pied

PRÉPARATION DE LA PEAU
Ne prenez pas de bain de pied prolongé et chaud qui fragiliserait l’épiderme avant le départ.
Si vous êtes sujet aux ampoules, faites un tannage de la peau à l’acide citrique
à 2 % en solution aqueuse (ou au jus de citron pur) et appliquez immédiatement une crème anti-échauffement prescrite par votre podologue. Sinon, appliquez
le jour de la compétition un pansement protecteur sur la zone, à titre préventif. Appliquez une crème anti-échauffement sur l’ensemble du pied en insistant sur les zones de frottements. Cette crème laissera sur la surface de l’épiderme un lm protecteur favorisant le glissement, évitant ainsi les ampoules. Pour les longues distances, cette opération devra être renouvelée à chaque arrêt et à chaque changement de chaussettes. Utilisez des produits contre la transpiration. Un talc anti-transpirant à l’intérieur des chaussures évite la macération et le développement des bactéries.


DES PIEDS EN FORME !
L’ASTUCE DE CATHERINE DITIÈRE :
« Il faut en prendre soin et les faire "marcher". Une activité physique quotidienne,
la marche par exemple, leur permet de garder une bonne mobilité. Pensez aussi à les hydrater en appliquant une crème régulièrement. De nombreuses références existent en pharmacie. Retenez bien que la fréquence est plus importante que la quantité. En effet, mieux vaut un petit peu de crème tous les jours qu’une grosse quantité une fois toutes les trois semaines. De plus, évitez les pierres ponces et autres râpes qui stimulent les cellules et favorisent la repousse de la corne. Plus vous frotterez, plus cela repoussera : c’est mécanique ! En n et surtout, évitez de porter trop souvent des savates. »
➤ Remerciements à Catherine Ditière, podologue, 13 rue Sainte-Marie, Résidence Vollard, à Saint-Denis.