Prendre l’avion

Vous avez décidé de partir en vacances avec vos enfants et vous redoutez le voyage en avion ? Voici quelques astuces pour vous préparer à survivre à cette « épreuve »...

avec des enfants ? Facile !

Pas de siège avant 2 ans
Normalement, un bébé peut voyager en avion dès l’âge de trois semaines, mais il est conseillé de poser la question à votre pédiatre afin de vous assurer que votre bébé est prêt.
Il n’a pas alors de place précise et voyage sur les genoux de ses parents, c’est pourquoi le prix est d’environ 10% du prix du billet de l’adulte tant que l’enfant a moins de 2 ans.
Sur les longs courriers, les compagnies proposent des petits lits pour les nourrissons : pensez à en faire
la demande en achetant votre billet.
De deux à douze ans, selon la compagnie aérienne, les enfants paient environ
70% du prix du billet adulte sur les
vols internationaux. Ils disposent alors d’une place qui leur est propre. Pensez
à réserver à l’avance pour être assis en famille. En effet, les vols se remplissent vite, surtout au moment des vacances scolaires et trouver des sièges les uns
à côté des autres peut devenir dif cile.

Attention au décalage horaire
Le décalage horaire est épuisant pour un adulte, alors imaginez pour un tout-petit qui a déjà mis plusieurs mois à trouver son rythme ! Si vous décidez de voyager loin et donc de changer de fuseau horaire, essayez de partir pour au moins 10 jours. Pour favoriser son adaptation, suivez la lumière. Faites le dormir quand il fait sombre et réveillez-le quand il fait jour.

Les indispensables du sac à langer
Il est essentiel que ce sac rassemble
tout le nécessaire, surtout pour les
bébés : des couches, des lingettes, des sacs en plastique (pour les couches
sales), des mouchoirs, des vêtements
de rechange, une petite couverture ou un gilet, un bavoir, un biberon d’eau, de quoi manger (biscuits, petits pots, lait
en poudre...), son doudou et sa tétine
s’il en a.
Prévoyez aussi une trousse à pharmacie contenant un thermomètre, du Doliprane, du sérum physiologique, un mouche bébé et une crème hydratante car l’air est sec dans les avions. En n, dans votre bagage à main, pensez à prendre une tenue de rechange pour tous les membres de la famille. Ce n’est pas super u, il suf t d’un verre renversé au début du voyage pour que vous en voyez l’utilité...

DIRECTION L’AÉROPORT
Soyez en avance !
Arriver tôt à l’aéroport vous évitera beaucoup de stress. Vous pourrez ainsi effectuer les formalités sans avoir à courir, ce qui n’est pas évident avec des enfants. Sans compter que dans certains grands aéroports internationaux,
les trajets peuvent paraître longs pour les petites jambes. Essayez de vous repérer en consultant le site internet de l’aéroport avant de vous y rendre, a n de perdre le moins de temps possible une fois sur place. En n, plus tôt vous vous présenterez à l’enregistrement, plus vous serez assuré d’obtenir les meilleures places à bord.

Partagez les tâches
Si vous voyagez à deux adultes, pensez à répartir les responsabilités à l’avance. L’un sera responsable des bagages, l’autre des enfants.
Avant d’embarquer...

Aujourd’hui, il est fréquent que les parents accompagnés de bébés ou de jeunes enfants soient invités à embarquer en priorité. A vous de voir si cela vous convient. Préférez-vous vous installer dans l’avion au plus vite ou estimez-vous que vos enfants sont plus faciles à gérer dans la salle d’embarquement ? Quoi qu’il en soit, avant l’embarquement, essayez de faire en sorte que vos petits se défoulent une dernière fois. Sans oublier le passage obligé au petit coin, plus facile d’accès que dans l’avion.

BIENVENUE À BORD !

La place préférée
Attention, les enfants se battent souvent pour être assis côté hublot. La meilleure façon d’éviter les grincements de dents,c’est le tirage au sort puis l’échange lors du voyage retour.

Décollage imminent

Les changements de pression dans la cabine au décollage (et à l’atterrissage) sont pénibles. Pour éviter le mal d’oreille, donnez-leur à boire ou une tétine, et un chewing-gum pour les plus grands, afin qu’ils déglutissent régulièrement.

La climatisation de la cabine engendre un air sec. Pour ne pas que votre enfant se déshydrate, faites le boire souvent pendant le vol.

Faites les présentations !
Voici une astuce afin que vos voisins soient un peu plus indulgents pendant le voyage. Si vous prenez la peine de présenter votre bébé à votre entourage au tout début du vol, alors qu’il est encore calme, les passagers seront probablement plus tolérants par la suite et supporteront plus facilement les éventuels pleurs.

Occupez-les dans l’avion
S’ils s’ennuient, vos enfants ne tiendront pas en place. C’est pourquoi, outre le sac à langer, il vous faudra également préparer un sac de jouets et d’objets qui les captiveront tout au long du voyage. Chaque enfant pourra avoir son propre petit sac avec tout le matériel nécessaire. Les appareils électroniques sont magiques dans ces cas-là : iPad, iPod, console de jeu, ordinateur et lecteur DVD portables... les occuperont pendant une longue période. N’oubliez surtout pas de recharger les batteries des appareils avant le départ. Pensez également aux livres, aux crayons
de couleurs... cela dépend surtout du caractère et de l’âge des enfants.
Attendez qu’ils réclament pour sortir les premiers jeux et ne les déballez pas tous en même temps a n qu’il y ait de la nouveauté le plus longtemps possible.
Prévoyez également des chips ou des friandises... S’ils ont la bouche pleine, ils cesseront certainement de se plaindre !

L’heure du repas
Certaines compagnies aériennes proposent des repas spéciaux pour les enfants. En général, il faut le préciser au moment de l’achat du billet. Pour les moins de 3 ans, il est conseillé de prévoir vous-même son repas. N’hésitez pas à demander au personnel navigant de faire réchauffer au four à micro-ondes biberon ou petit pot.

Et bougez !
Dans la mesure du possible, il est conseillé de bouger. Certes, les allées des avions sont étroites et souvent encombrées mais essayez de faire marcher vos enfants toutes les deux heures environ. C’est important pour la circulation sanguine de vos petits mais aussi pour la vôtre.