Le soleil sans risque

Le soleil est bénéfique pour le moral et la santé. Cependant, une exposition excessive et inconsidérée n’est pas sans conséquence. Coups de soleil, vieillissement cutané prématuré, photosensibilisation, cancers de la peau ou lésions oculaires sont autant de risques que le soleil nous fait courir.

Bronzez intelligent !

Les quatre réflexes pour allier plaisir et responsabilité
L’INPES, l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé, propose quatre règles simples et indissociables :
1. Éviter de s’exposer entre midi et 16 heures. Plus le soleil est haut, plus les UV sont intenses et nocifs. Dans cette plage horaire, il est donc préférable de rester à l’ombre ou au frais. Pour faire simple, si votre ombre est plus courte que vous, il vaut mieux ne pas s’exposer.
2. Protéger systématiquement les enfants dont la peau et les yeux sont particulièrement sensibles. Quant aux bébés, ils ne doivent jamais être exposés directement au soleil.
3. Se couvrir est le meilleur moyen de limiter les risques liés au soleil. Un grand parasol, un chapeau à bords larges, des lunettes de soleil enveloppantes (catégorie CE 3 ou 4) et des vêtements couvrants offrent davantage de protection. 4. Renouveler régulièrement l’application de votre produit solaire sur peau sèche. Il faut appliquer de la crème toutes les deux heures et après chaque baignade ou activité
au cours de laquelle on a transpiré, pour une meilleure protection. Il faut aussi bien l’étaler, sans négliger aucune partie comme les lèvres, que l’on oublie souvent. Sources : INPES, sante.gouv.fr

LES ULTRA-VIOLETS,
ULTRA VIOLENTS POUR LES YEUX !

La mode du bronzage par l’exposition au soleil ou la fréquentation des cabines à UV arti ciels sont en partie responsables des 80 000 cancers
de la peau diagnostiqués chaque année en France. Ces derniers sont en augmentation constante depuis trente ans. Le dépistage et la prévention restent les meilleures armes contre le cancer de la peau mais aussi contre
les autres dangers du soleil pour l’œil : dégénérescences de la rétine, in ammations de la cornée (kératite), ophtalmie (un coup de soleil bénin
de l’œil), apparition prématurée de la cataracte. Les UVA ont été reconnus responsables de cataractes dites corticales c’est-à-dire localisées à la périphérie du cristallin. La cataracte entraîne une opaci cation du cristallin
et des symptômes tels que baisse de la vue, brouillard, éblouissement à la lumière vive. Attention, la cataracte mène inéluctablement à une cécité totale. Il est donc important de consulter au plus vite. L’Organisation Mondiale de la Santé estime à 20 millions le nombre mondial de cécités par cataracte dont 20% seraient causés par une exposition aux UV.

PAS TOUS ÉGAUX FACE AU SOLEIL !
Attention, vous êtes particulièrement fragile si :
• Vous avez la peau claire, les cheveux roux ou blonds, les yeux clairs et vous bronzez dif cilement.
• Vous avez de nombreux grains de beauté (plus de 50).
• Vous avez des grains de beauté congénitaux (présents dès la naissance) ou atypiques (larges, irréguliers).
• Vous avez des antécédents familiaux de mélanome.
• Vous suivez un traitement médical ou prenez des médicaments qui peuvent vous rendre photosensible, c’est-à-dire plus sensible au soleil.
➤ Soyez donc très prudent au soleil. Faites examiner régulièrement votre
peau par votre médecin traitant ou un dermatologue. Si vous détectez une anomalie, une tache, un grain de beauté aux contours irréguliers ou qui change d’aspect rapidement (forme, taille, épaisseur, couleur), consultez rapidement. Détecté trop tard, le mélanome peut être mortel car il s’étend rapidement à d’autres parties du corps. Quoi qu’il en soit, une exposition excessive à la lumière intense du soleil peut endommager et faire vieillir prématurément tous les types de peau. Quant aux risques de lésion oculaire et de coup de chaleur, ils sont les mêmes pour tout le monde.


Vrai ou faux ?
La crème solaire suf t à protéger la peau du soleil
FAUX ! Même les produits solaires les plus ef caces ne ltrent pas la totalité des UV : l’écran total n’existe pas. Appliquée dans les doses recommandées, une crème solaire indice 50+ laisse encore passer 2% des UV. Il faut donc utiliser également parasols, chapeaux et autres protections.
Même bronzé, il faut continuer de se protéger
VRAI ! Le bronzage est une barrière naturelle fabriquée par la peau pour se protéger du soleil. Elle représente un indice de protection entre 3 et 5, mais est superficielle et ne filtre qu’une partie des UV. Une peau bronzée est moins sensible aux coups de soleil, mais n’est pas protégée contre le risque de cancer.
La réverbération du sol augmente l’exposition avec une intensité variable
VRAI ! L’herbe, la terre et l’eau réverbèrent moins de 10% du rayonnement UV alors que cette proportion peut atteindre environ 15% pour le sable sec d’une plage et 25% pour l’écume de mer.
Le risque n’est pas lié à la sensation de chaleur mais à l’intensité des rayons UV
VRAI ! Mé ez-vous des fausses impressions de sécurité lorsqu’il fait plus frais, sous un ciel nuageux ou avec du vent car les UV passent quand même !
Le danger vient uniquement des coups de soleil
FAUX ! Il vient également des doses d’UV reçues tout au long de la vie. A chaque nouvelle exposition sans protection, les UV reçus s’accumulent et augmentent les risques pour la peau et les yeux.