La Maison de la Tresse et du Vacoa à Saint-Philippe

Profitez d’une halte à la fois culturelle et artisanale dans le Sud sauvage de l’Île, à la découverte du tressage, véritable art traditionnel créole.

La naiSSance d’une FiLière arTiSanaLe
Depuis les « temps lontan »,
les Réunionnais ont toujours su pro ter au quotidien de la nature qui les entoure. Des chapeaux pour se protéger du soleil aux sacs pour transporter les fruits et légumes, le tressage du vacoa, avant d’être un art, est d’abord un savoir-faire pratique et utile !

La Maison de la Tresse et du Vacoa
veut développer et promouvoir cet artisanat péi, pour en faire une activité à la fois culturelle, économique mais aussi artistique ! Le but est de développer une véritable lière tresse à La Réunion, a n de pérenniser ce savoir-faire ancestral. Elle agit ainsi directement pour la protection de l’environnement, en replantant des vacoas un peu partout dans l’île et permet l’emploi de dizaines d’artisans et agriculteurs, prêts à vous faire partager leur passion pour le tressage.

Le Tressage, un art ancestral
Tous les jours, sauf le dimanche, la Maison de la Tresse vous accueille et vous fait découvrir cet art péi et ses compositions. Venez partager les mystères du tressage !
Plusieurs formes de tressage existent pour confectionner ces objets
du quotidien et du « temps lontan ».
On peut ainsi retrouver le bertel, un sac à dos traditionnel en feuilles de vacoa tressées, mais aussi des chapeaux, des sacs à mains, des vanities, des sets de table ou encore des porte-documents... Des pièces d’une légèreté sans égale, agrémentées d’une belle décoration traditionnelle et originale.
Pour mieux apprécier ce travail, il faut savoir que la réalisation du tressage
d’un sac de taille moyenne, d’une dizaine de litres, prend environ 3 heures
de tressage et 1 heure de couture.

L’art et la manière...
Les vannières de la Maison de la Tresse vous invitent à partager un moment convivial, autour du tressage du vacoa, dans le respect de la tradition et
du savoir-faire péi. Des démonstrations et initiations vous attendent sur place ! Ces vannières récoltent la matière première, feuille par feuille. Elles
les sectionnent à l’aide d’un couteau, à la base de la plante. Elles enlèvent ensuite les épines, situées de chaque côté et au milieu de la feuille. Celles-ci sont alors fendues en plus ou moins nes lanières et les brins ainsi récoltés sont séchés pendant une semaine au soleil. Ils sont ensuite humidi és et assouplis au couteau, a n que le tressage puisse commencer.

Le Vacoa
Un peu de culture... générale ! Le vacoa, aussi appelé Pandanus utilis, est un arbuste de la famille des Pandanacées.
Il est cultivé un peu partout dans l’île, surtout sur le littoral Est et dans le Sud Sauvage. C’est une plante à l’allure élégante, ornée de feuilles en forme d’éventail ou de parasol, selon l’imagination de chacun ! Pour épater
vos amis en soirée, sachez que le vacoa possède des racines dites « échasses », racines aériennes poussant à partir du tronc ou de la tige qui renforcent
le maintien de la plante, au-dessus du sol ou de l’eau. Certains spécimens peuvent atteindre sept mètres de hauteur !
Le petit + : Le vacoa est multicarte !
Le chou de vacoa se mange... Comme le chou de palmiste, en salade ou en daube. Il est utilisé dans des plats traditionnels réunionnais, tel le chou de vacoa au boucané. Il est également utilisé comme espèce ornementale et peut aussi servir de brise-vent et de tuteur pour les vanilliers...


LA MAISON DE LA TRESSE ET DU VACOA
Ouvert tous les jours de 9 h à 17 h sauf le dimanche.
Démonstrations et visites libres du lundi au samedi de 9 h à 17 h.
Atelier d’initiation au tressage du vacoa, tous les jours sur réservation. Un petit cadeau souvenir en vacoa vous sera remis, en n d’atelier !
➤ Pour s’y rendre
De Saint-Pierre, sur la RN2, tout juste en entrant dans le village du Baril, 100 m après l’église de Basse-Vallée, la Maison du Vacoa est à droite du parking.
➤ 8, RN2 - Le Baril (face à l’église) 97442 Saint-Philippe.
Tél. : 02 62 73 45 19